Partenaires de l’évènement :

/CINE-MUSIQUE

STEP ACROSS THE BORDER

FILM DE NICOLAS HUMBERT ET WERNER PENZEL

SUISSE, ALLEMAGNE - 1990 - 90MN

PRODUCTION : BALZLI & CIE - CINE NOMAD

CYCLE ZIK BOUM DOC #2

ORGANISE PAR L’ŒIL LUCIDE

VEN 5 MARS | 20:00


OUVERTURE DES PORTES À 19H40

PRESENTATION SUIVIE DU FILM DE 20H00 À 22H00


CHATEAU D’EYMET

TARIF PLEIN 6€ / RÉDUIT 4€  INFOS TARIFS & RÉSERVATIONS

Une nuit avec Charlie Mingus dans son loft de Greenwich Village, alors qu’il attend d’être expulsé par la police.

Filmé par un étudiant en cinéma, c’est un film sublime sur la brutalité de la condition des noirs et des musiciens de jazz aux États-Unis. Durant toute la nuit, au milieu de son capharnaüm, Mingus se livre dans un étrange monologue, parle avec sa fille, tire à la carabine dans le plafond. Au petit matin, les policiers débarquent et Mingus part les menottes aux poignets, ses affaires embarquées sans ménagements dans un camion municipal, sa contrebasse abandonnée sur le trottoir. Mingus in Greenwich Village est un film poignant, brutal dans sa simplicité et son propos. Entouré de journalistes qu’il a convoqués alors que la police et les services de la ville embarquent ses affaires, Mingus demande, "Vous vouliez savoir ce que c’est la soi-disant vie des musiciens de jazz? Et bien, c’est ça."

De 1988 à 1990, les réalisateurs ont suivi l’artiste Fred Frith de répétitions en concerts, d’interviews en moments de solitude, des États-Unis en Europe, en passant par le Japon. Au gré de ces voyages et de ces concerts, Fred Frith rencontre d’autres musiciens, parmi lesquels: René Lussier, Iva Bittová, Tom Cora, Tim Hodgkinson, Bob Ostertag et John Zorn.

Fred Frith, né en 1949 en Angleterre, est un avant-gardiste issu de la musique pop, toujours à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles musiques qui transgressent les frontières et les classifications.
Tourné en noir et blanc sur pellicule 35 mm, le film épouse la forme improvisée de la musique de Fred Frith. Le film est d’ailleurs décrit par ses réalisateurs comme « a ninety minutes celluloid improvisation» : quatre-vingt-dix minutes d’improvisation sur celluloïd. Ce film qui a déjà trente ans est devenu mythique.

Nicolas Humbert

Nicolas Humbert, né en 1958, s’est d’abord inspiré du surréalisme français. Une influence que l’on retrouve dans ses premières œuvres, que ce soit ses films tournés en Super-8, ses écrits ou ses photographies. Il fait des études de cinéma à Munich et fonde avec Werner Penzel en 1987 la société de production CineNomad. Si avec "Step Across the Border" Nicolas Humbert gagne ses lettres de noblesses en cinéma, ce moyen d'expression est loin d’être son seul intérêt, l’artiste étant aussi passionné de musique, de poésie et de peinture.

Werner Penzel

Werner Penzel est un réalisateur, poète et musicien allemand né en 1950. Dans les années 60, il s'intéresse d'abord à la musique et la poésie. La décennie 70 sera marquée par son investissement dans le théâtre - notamment avec la compagnie brésilienne Oficina -, ses études cinématographiques à Munich, et ses vagabondages de par le monde. Après la réalisation de plusieurs films, il fonde CineNomad en 1987 avec Nicolas Humbert : c’est de cette collaboration que naitra "Step across the border", film acclamé par la critique.