/CINE-MUSIQUE

Partenaires de l’évènement :

MINGUS IN GREENWICH VILLAGE

FILM DE THOMAS REICHMAN - ETATS UNIS - 1968 - DUREE 58 MN

PRODUCTION : BECKET HILL FILM - RHAPSODY FILMS

CYCLE ZIK BOUM DOC #1

ORGANISE PAR L’ŒIL LUCIDE

VEN 4 DEC | 20:00


OUVERTURE DES PORTES À 19H40

PRESENTATION SUIVIE DU FILM DE 20H00 À 21H45


CHATEAU D’EYMET

TARIF PLEIN 6€ / RÉDUIT 4€  INFOS TARIFS & RÉSERVATIONS

Une nuit avec Charlie Mingus dans son loft de Greenwich Village, alors qu’il attend d’être expulsé par la police.

Filmé par un étudiant en cinéma, c’est un film sublime sur la brutalité de la condition des noirs et des musiciens de jazz aux États-Unis. Durant toute la nuit, au milieu de son capharnaüm, Mingus se livre dans un étrange monologue, parle avec sa fille, tire à la carabine dans le plafond. Au petit matin, les policiers débarquent et Mingus part les menottes aux poignets, ses affaires embarquées sans ménagements dans un camion municipal, sa contrebasse abandonnée sur le trottoir. Mingus in Greenwich Village est un film poignant, brutal dans sa simplicité et son propos. Entouré de journalistes qu’il a convoqués alors que la police et les services de la ville embarquent ses affaires, Mingus demande, "Vous vouliez savoir ce que c’est la soi-disant vie des musiciens de jazz? Et bien, c’est ça."

Une nuit avec Charlie Mingus dans son loft de Greenwich Village, alors qu’il attend d’être expulsé par la police.

Filmé par un étudiant en cinéma, c’est un film sublime sur la brutalité de la condition des noirs et des musiciens de jazz aux États-Unis. Durant toute la nuit, au milieu de son capharnaüm, Mingus se livre dans un étrange monologue, parle avec sa fille, tire à la carabine dans le plafond. Au petit matin, les policiers débarquent et Mingus part les menottes aux poignets, ses affaires embarquées sans ménagements dans un camion municipal, sa contrebasse abandonnée sur le trottoir. Mingus in Greenwich Village est un film poignant, brutal dans sa simplicité et son propos. Entouré de journalistes qu’il a convoqués alors que la police et les services de la ville embarquent ses affaires, Mingus demande, "Vous vouliez savoir ce que c’est la soi-disant vie des musiciens de jazz? Et bien, c’est ça."